Stockage au champ

Les flux rss du siteImprimer la page

Un arrêté paru en octobre dernier modifie en zone vulnérable les conditions de stockage de fumier au champ.

Le stockage au champ n'est autorisé que pour :
  • les fumiers compacts non susceptibles d'écoulement
  • les fumiers de volailles non susceptibles d'écoulement
  • les fientes de volailles issues d'un séchage à plus de 65% de matière sèche
Par ailleurs, d'autres éléments doivent aussi être respectés :
  • Le fumier doit tenir naturellement en tas, sans produite d'écoulement latéral de jus
  • Le volume du dépôt est adapté à la fertilisation des ilots culturaux récepteurs
  • La durée de stockage ne doit pas dépasser 9 mois
  • Le retour du stockage sur un même emplacement ne peut intervenir avant un délai de 3 ans
  • Le tas ne peut être mis en place sur les zones où l'épandage est interdit ainsi que dans les zones inondables et dans les zones d'infiltration préférentielles (failles et bétoire par exemple)
  • Pour les fumiers compacts non susceptibles d'écoulement, le dépôt doit être fait sur culture implantée depuis plus de 2 mois, sur CIPAN bien développée, sur prairie ou sur lit de paille d'environ 10 cm d'épaisseur (sauf dépôt d'une durée inférieure à 10 jours)
  • Pour les fumiers ou fientes de volailles, le tas doit être couvert (bâche perméable aux gaz pour les fientes)
  • Entre le 15 novembre et le 15 janvier, le tas ne peut être présent au champ que s'il est fait sur prairie ou lit de paille, ou s'il est couvert
  • L'ilot cultural sur lequel le stockage est réalisé, la date de dépôt et la date de reprise pour épandage sont indiqués dans le cahier d'enregistrement des pratiques.

Contact

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Martin BRICHOT

Tél : 03 24 33 71 24

Mail : m.brichot@remove-this.ardennes.chambagri.fr