Agriculture intégrée

Les flux rss du siteImprimer la page

Valoriser l’agronomie pour des systèmes plus autonomes

L’Agriculture Intégrée est une approche globale où la protection des cultures est considérée dans un ensemble où tous les éléments du système doivent être mis en cohérence (hommes, milieux, enjeux, ateliers, environnement technico économique, atouts, contraintes, …). Elle replace l’agronomie au cœur des pratiques agricoles et intègre aussi bien des moyens mécaniques et biologiques que chimiques.

Comment s’y prendre ?

La finalité est de réduire autant que possible l’utilisation des intrants (phytosanitaires, engrais, énergie, …) pour préserver les ressources et le milieu et de compenser la baisse de rendement éventuelle par une réduction des charges.

L’agriculture intégrée repose sur la mise en place de systèmes de cultures moins sensibles aux bioagresseurs, limitant dès le départ les risques liés aux adventices, maladies, insectes, verse, … grâce à une combinaison cohérente de leviers agronomiques préventifs.

Elle se base sur trois enjeux principaux :

  • Technique : Mettre en œuvre différents leviers agronomiques (binage, faux-semis, allongement des rotations…) comme alternatives aux intrants (produits phytosanitaires et engrais)
  • Environnemental : Réduire l’impact de l’utilisation des produits phytosanitaires et des engrais sur l’environnement et la santé
  • Economique : Diminuer les intrants tout en préservant les niveaux de production agricole et ainsi réduire les charges et améliorer les marges

Utilisé seul, un levier n’a qu’une efficacité limitée… C’est l’association de plusieurs leviers à l’échelle pluriannuelle qui confère au système sa robustesse.

L’agriculture intégrée consiste donc à aller au-delà de la simple « lutte alternative » qui substitue au coup par coup des leviers chimiques par des techniques alternatives (désherbage mécanique, contrôle biologique, …).

Il n’existe pas de recette «prête à l’emploi». Chaque agriculteur construit son système en fonction de ses motivations, de ses contraintes et de son environnement. Il doit adapter les techniques à ses parcelles, principalement grâce à une série d’expérimentations dans ses propres champs. Cette démarche peut être conduite individuellement ou collectivement, avec d’autres agriculteurs et/ou conseillers.

Un guide pratique pour les agriculteurs

Agriculture intégrée : valoriser l’agronomie pour des systèmes plus autonomes 

Ce guide, construit à l’échelle Champagne-Ardenne, répond aux enjeux d’une agriculture viable et responsable sur le plan environnemental. Face aux bioagresseurs, la ligne de conduite est de s’en protéger plutôt que de lutter contre ; vous trouverez donc dans ce guide, une description de leviers agronomiques connus et testés dans la région, une aide à la mise en place de systèmes économes en phytosanitaires et des exemples d’itinéraires économes.

 

 

La protection chimique dans un système intégré ?

L’agriculture intégrée cherche à réduire les risques liés aux bioagresseurs ; elle devient donc moins dépendante des produits phytosanitaires. La lutte chimique est utilisée en dernier recours lorsque les leviers agronomiques et la lutte alternative ne suffisent pas à limiter les pertes économiques liées à un bioagresseur.

Ecophyto 2018 en bref...

A la suite du Grenelle de l’environnement, le plan Ecophyto constitue l’engagement du gouvernement, des professionnels et des représentants de la société civile à réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires au niveau national dans un délai de 10 ans, si possible.

Il s’agit à la fois de réduire leur usage et de limiter l’impact de ceux dont l’utilisation est indispensable pour protéger les végétaux des bioagresseurs. Ainsi, le plan Ecophyto 2018 met en place des outils permettant de réduire la dépendance des exploitations agricoles aux produits phytosanitaires, tout en maintenant un niveau élevé de production, en quantité et en qualité.

En savoir plus sur le plan Ecophyto

CONTACT

Besoins d'informations ?
Vos conseillers :

Vincent MAURICE

Mail : v.maurice@remove-this.ardennes.chambagri.fr
Tél : 03.24.33.89.68