Culture dédiée à la biomasse

Les flux rss du siteImprimer la page

Les cultures dédiées sont des cultures annuelles ou pérennes dont l’objectif principal de leur implantation est la valorisation énergétique.

La production de biomasse : c'est bon pour le climat

En France, le Grenelle de l’environnement a fixé la production de biomasse à 10 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtpe)/an supplémentaires pour 2020. La biomasse potentiellement disponible proviendrait des forêts, des déchets organiques, des résidus agricoles et des cultures dédiées, pouvant devenir source d’énergie par combustion.

Elles n’entrent pas en compétition avec des cultures alimentaires dans le sens où elles peuvent être produites sur des terres agricoles disponibles ou sur des terres marginales, telles que des jachères.

Quelles plantes pour les cultures dédiées à la biomasse ?

Parmi les cultures dédiées à la biomasse, on recense essentiellement :

Des plantes pérennes :
  • le miscanthus (appelé aussi « Roseau de Chine » ou « Herbe à éléphant »), graminée pérenne originaire d'Asie du sud-est. C'est une plante à rhizomes non invasive. L'espèce majoritairement cultivée est le Miscanthus giganteus, hybride stérile qui mesure environ 3 mètres au bout de 3 ans.
  • le switchgrass ou panic érigé, graminée pérenne originaire des plaines d'Amérique du Nord. C'est une plante à rhizomes qui mesure environ 2 mètres au bout de 3 ans.
  • le saule en taillis très courte rotation (TTCR), récoltés tous les 3 – 4 ans et qui peuvent mesurer 6 à 8 mètres au moment de la récolte.
  • le peuplier en taillis courte rotation (TCR), récoltés tous les 7 ans avec du matériel forestier et qui peuvent atteindre 15 mètres au moment de la récolte.
  • d'autres vivaces plus connues comme la luzerne, la fétuque...

 

 

Des plantes annuelles :
  • le sorgho fibre
  • le maïs biomasse
  • d'autres plantes annuelles connues (chanvre, triticale en plante entière...)

 

Miscanthus

Rhizome de miscanthus

Switchgrass

Comment valoriser ces cultures ?

Différentes valorisations non-alimentaires sont possibles :

  • la combustion en chaudière sous forme de granulés ou de plaquettes (filière en développement)
  • la production de biocarburants de seconde génération
  • la production d'agromatériaux (matériaux à base de fibres comme le papier ou les panneaux agglomérés, matériaux composites, bioplastiques...
  • la production de biomolécules (détergents, solvants, lubrifiants, produits cosmétiques, pharmaceutiques...)

Le saviez-vous ?

Les cultures dédiées à la biomasse dans l’ancienne région Champagne-Ardenne

  • Expérimentations en plein champ depuis 2007,
  • 12,5 hectares d’expérimentation en 2009,
  • 8 plantes étudiées : miscanthus, switchgrass, taillis très courte rotation, taillis courte rotation,chanvre, maïs, sorgho, triticale,
  • Acquisition de références sur les implantations, le désherbage, les récoltes, le conditionnement, l’introduction dans les exploitations, les débouchés,
  • De nombreux partenaires techniques, industriels et financiers impliqués,
  • 200 personnes présentes au colloque biomasse de restitution des résultats.

CONTACT

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Catherine NADANE

Mail : c.nadane@remove-this.ardennes.chambagri.fr
Tél : 03.24.33.89.60

Pour toute information complémentaire

Vous pouvez consulter les fiches techniques élaborées par les Chambres d'Agriculture départementales et régionale de Champagne-Ardenne :