Banc d'essai moteur

Les flux rss du siteImprimer la page

Face à la crise agricole et au contexte difficile, faire des économies n’est pas négligeable. Le prix du baril de pétrole représente un coût réel pour l’exploitation, il est nécessaire pour les agriculteurs de maîtriser au mieux leur consommation de fuel.

L’objectif du banc d’essai tracteur est de connaître les meilleures plages d’utilisation du tracteur et le gain de consommation possible, non négligeable dans certains cas.

Maîtriser sa consommation

La Chambre d’Agriculture des Ardennes, a pour objectif de faire prendre conscience aux agriculteurs de l’importance de la maîtrise de consommation des tracteurs agricoles.

Le constat réalisé depuis quelques années au niveau national montre que :

  • plus d’un tracteur sur deux est suralimenté en carburant
  • plus d’un tracteur sur deux ne correspond pas à la puissance annoncée par le constructeur
  • un tracteur sur trois a des problèmes de combustion.

Ces chiffres montrent bien les problématiques sur l’état de santé des tracteurs, alors qu’un réel effort peut être fait pour les améliorer.

Déroulement d’un passage au banc d’essai

Un diagnostic dure 40 minutes et comprend l’installation des appareils de mesures, la prise de mesures, l’édition des résultats et leur explication à l’utilisateur du tracteur.

Le banc d’essai mesure :

  • la puissance du moteur (en kilowatts ou en chevaux) qui correspond à la force développée par le moteur
  • le couple du moteur (en déca newton par mètre, DaN/m) qui définit la résistance du moteur à un effort
  • la consommation horaire (en mm3 /coup de piston) qui permet de mesurer le meilleur rapport consommation/puissance du moteur
  • la consommation spécifique (en gramme par kilowatts par heure, g/kW/h) qui est un indice sur le rendement du moteur.

L’étude des courbes obtenues par le tracteur permet une réduction de la consommation de carburant tout en conservant la même puissance.

Objectifs

Cela permet de dresser un bilan de santé du moteur d´un tracteur en moins d´une heure en comparant les mesures effectuées sur le tracteur avec les données officielles. Le diagnostic permet de détecter les défauts de :

  • puissance et leurs origines,
  • réserve de couple,
  • combustion : injecteurs, calage de la pompe d´injection, soupapes, compression, filtres, avance automatique,
  • réglage de la pompe d´injection : débit régulation, calage, correction du débit...
  • régime de coupure du régulateur.

CONTACT

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Amélie TRIGALLEZ

Mail : a.trigallez@remove-this.ardennes.chambagri.fr
Tél : 03 24 33 71 23

Bon à savoir

Bilan « Développement Durable » en chiffres

  • 50% des agriculteurs déclarent avoir changé leurs pratiques suite aux conseils donnés
  • 25 tonnes équivalent CO2 non émis par an
  • Economie 9 000 litres de fioul économisés par an.